Biographie

Portrait d'Alexandre Benéteau par Magali Michel

Né en 1973, formé à l’ENM de Pau, aux CNR de Rueil Malmaison et de Paris ainsi qu’à l’Université de Paris-Sorbonne IV, Alexandre Benéteau achève ses études au Conservatoire National Supérieur de Paris (CNSMDP) où il obtient les prix d’harmonie, de contrepoint, de fugue et d’orchestration.

Se destinant très jeune à la composition (premiers concerts en 1987), mais imperméable aux diktats de l’avant-garde, il cherche longuement sa « voix ». Ni expérimental, ni néo-tonal, son style se caractérise par une énergie rythmique, un lyrisme assumé ainsi qu’un souci constant de clarté et d’intelligibilité.

En 2009, pour les 20 ans du festival Les flâneries de Reims, Hervé Corre de Valmalète lui commande des œuvres pour le duo Romain Leleu / Matthias Lecomte ainsi que pour la grande harpiste Marielle Nordmann.

Toujours en 2009, Alexandre Benéteau remporte le Concours International de Composition Vocale Seghizzi (Italie) pour sa pièce Succurre Miseris.

En janvier 2010, il est nommé lauréat de la Fondation d’Entreprise Banque Populaire.

Ces distinctions lui confèrent une reconnaissance et une légitimité qui seront déterminantes pour la suite de son parcours.
S’ensuivent de nombreuses commandes et résidences auprès de festivals, ensembles et orchestres, conservatoires et interprètes.

Les œuvres d'Alexandre Benéteau ont été entendues en France, Italie, Allemagne, Royaume-Uni, Luxembourg, Pays-Bas, États-Unis, Grèce, Corée du sud, Chine et Afrique du sud et ont été notamment interprétées par le Quatuor Girard, Marielle Nordmann, le Quatuor Hermès, Juliette Salmona, Gaspard Dehaene, Romain Leleu, Jacob Shaw, Beatrice Berrut, Natacha Kudritskaya, le chœur de l’Armée française, l’ensemble Vocal Cantatrix, l’Orchestre Symphonique de Bretagne (OSB), Quentin Hindley, etc.

En marge de sa production pour le concert, il aime à composer pour l’image. En 2015, sa partition pour le documentaire Finding Gondal: the story of the Brontë family de Morgan Rauscent remporte un Gold Award à l’International Independent Film Awards de Los Angeles.

Alexandre Benéteau enseigne l’écriture et la composition au Conservatoire de Courbevoie, l’analyse harmonique à l’Ecole Normale de Musique de Paris Alfred Cortot.

Catalogue sélectif

Musique pour instrument soliste

  • Intermezzo pour flûte traversière (2003-2005), créé le 8 avril 2005 par Joëlle Kruger.
  • Moment musical pour piano (2009).
  • Flânerie pour harpe (2009), commande de Hervé Corre de Valmalète pour le festival les Flâneries de Reims, création par Marielle Nordmann le 3 juillet 2010.
  • Prélude pour piano (2011), commande du festival « 1001 notes en Limousin », créé le 6 août 2011 par Natacha Kudritskaya (enregistrement ici).
  • Moment musical pour piano (2012)
  • Notturno sostenuto (2013) pour harpe, dédié à Anja Linder – commanditaire de l’œuvre – création le 30 juillet 2013 par la dédicataire dans le cadre du festival « Les flâneries musicales de Saverne ».
  • Suite pour violoncelle « Franz Stock » (2013), commande du Père Stephan Jung et de Monseigneur Michel Pansard – création le 15 juin 2013 par Jacob Shaw en la cathédrale de Chartres.
  • Sonate pour piano « Douarnenez » (2014), commande du festival de Douarnenez. Création le 12 octobre 2014 par Gaspard Dehaene au port-musée de Douarnenez.

Musique de chambre

  • Quatuor pour flûte traversière, violon, violoncelle et piano (1990), créé à Pau la même année, puis primé aux Jeunesses musicales de France 1991 (Concert au cirque d’hiver à Paris).
  • Fugue pour quatuor à cordes (2002) créée le 18 janvier 2003 par Sylvain Gasançon, Jérôme Merlet, Raphaëlle Bellanger et Bahia El Bacha.
  • Flânerie pour trompette et orgue (2009), commande de Hervé Corre de Valmalète pour le festival les Flâneries de Reims, création le 25 juin 2009 par Romain Leleu et Mathias Lecomte.
  • Fantaisie pour alto et piano (2012), transcription de la Fantaisie pour alto et orchestre à cordes ; création le 23 février 2013 à Paris (dans le cadre de la saison de concert Piano+…) par Aurélie Deschamps et Alexandre Benéteau.
  • Ballade pour violoncelle et piano (2012), transcription de la Ballade pour violoncelle et orchestre à cordes – Création à la salle Cortot (Paris) le 18 octobre 2013 par Beatrice Berrut et Jacob Shaw.
  • Quatuor à cordes "R.E.D.O.N." (2015), commande du festival Les musicales de Redon, créé le 13 juillet 2015 par le quatuor Hermès (enregistrement ici).
  • Elégie romantique pour violon et piano (2016), commande du CRD de Créteil, créé la même année par les élèves du conservatoire lors de leur examen de fin d'études.
  • Trio sur le nom de Franz Stock (2018) pour violon, alto et violoncelle (2018), créé par Paul Benéteau, Marc Benéteau et Pierre Benéteau le 24 février 2018 à Chartres.
  • Quatuor à cordes (2018), commande de l'Orchestre Régionale de Normandie, créé le 7 juillet 2018 par Corinne Basseux, violon, Jean-Yves Ehkirch, violon, Alexeï Popov, alto et Aurore Doué, violoncelle.
  • Scherzo pour clarinette, deux saxophones, violon et piano (2020), commande du Conservatoire de Versailles Grand Parc.
  • Palindrome antique pour 2 flûtes à bec, viole de gambe, violone et théorbe (2020), commande du Conservatoire de Versailles Grand Parc.
  • Les sept paroles de la Vierge (2018-2020) pour quatuor à cordes. Commande du Quatuor Girard.

Musique vocale

  • Ave Maria (mélodie pour soprano et piano) (1997), créé le 12 juillet 1997 par Marie-Thérèse Dupouy et Laurence Junca.
  • Succurre Miseris (2007), pour chœur mixte a capella création par le chœur et la maîtrise de la cathédrale de Chartres sous la direction de Philippe Frémont en janvier 2008. Remporte le prix de composition « Seghizzi » 2009 ; au disque en 2013 par l’ensemble vocal néerlandais Cantatrix. (enregistrements ici et ).
  • Fjord (2005 ; 2009), mélodie pour soprano et piano sur un texte de Wenceslas – création le 30 janvier 2010 par Géraldine Casey et Guilhem Fabre au CRR de Paris (saison de concert Cantus Formus).
  • Danse de Thaïs (2009), mélodie pour soprano et piano sur un texte de Yves-Marie Adeline – création le 30 janvier 2010 par Vera Nikolova et Guilhem Fabre au CRR de Paris.
  • « 12 is not enough » (2009-2010) pour chœur mixte a capella, commande de l’ensemble vocal néerlandais Cantatrix. Création à Leewarden (Pays-Bas) le 16 octobre 2010. (enregistrements ici et ).
  • Le joug et la grâce pour chœur d'homme (il existe une transcription pour chœur de femmes) sur un texte de Kristel Saint-Cyr, création le 27 mai 2017 par le chœur de l'Armée française, sous la direction d'Emilie Fleury.
  • L'immensité des mers (2019), mélodie pour soprano, piano et flûte traversière sur un texte de Lucrèce (traduction d'André Lefèvre), créée le 28 septembre 2020 par Laura Baudelet, Marc Lys et Mélisande Daudet au CRR de Paris.
  • Ma chambre (2020), mélodie pour soprano, flûte en sol et harpe sur un texte de Marceline Desbordes-Valmore, commande du Conservatoire de Versailles Grand Parc.

Musique symphonique

  • Esquisse symphonique (2005), création par l’orchestre Ut 5 sous la direction de Sylvain Gasançon en décembre 2005.
  • Deux mouvements pour orchestre : Prélude et Scherzo frenetico (2006-2008), créés en juin 2008 par l’orchestre Ut 5 sous la direction de Nicolas Krauze.
  • Cantate à la mémoire de Franz Stock, « Pour la paix en Europe » (2010-2011) sur un texte de Sobhi Habchi pour chœurs d’enfants, deux solistes, orchestre à cordes, clarinette, deux percussionnistes et piano, commande de l’Association de la Maîtrise du Conservatoire de Chartres (AMCC) et de l’association des amis de Franz Stock. Création le 9 mai 2011 (journée de l’Europe) au Coudray (28). Redonnée au Festival de la voix de Chateauroux, le 22 mai 2011, puis en Allemagne (Paddenborn et Neheim) en avril 2012 (enregistrement ici).
  • Fugue pour orchestre à cordes (transcription et révision de la fugue pour quatuor à cordes opus 1). Création le 10 août 2011 au théâtre de Brive par l’orchestre de la Nouvelle Europe dirigé par Nicolas Krauze.
  • Ballade pour violoncelle et orchestre à cordes (2011), Création le 11 août 2011 par Claire-Lise Démettre et l’orchestre de la Nouvelle Europe dirigé par Nicolas Krauze à Solignac (Festival 1001 notes).
  • Fantaisie pour alto et orchestre à cordes (2009 ; 2011), commande du festival 1001 notes. Création le 11 août 2011 par Aurélie Deschamps et l’orchestre de la Nouvelle Europe dirigé par Nicolas Krauze à Solignac, dans le cadre du festival.
  • Souvenirs de Douarnenez (2015), commande de l’Orchestre Symphonique de Bretagne. Création le 25 juin 2015 par l’OSB dirigé par Quentin Hinley.

Musique pour l’image, les médias et la scène

  • Laser 88 (1988), pour synthétiseurs et bande – musique de scène pour un spectacle laser.
  • Le père humilié (2000), musique de scène pour la pièce de Paul Claudel pour petit ensemble (variable suivant les représentations !) et piano, plusieurs représentations en 2000 et 2001.
  • Bhaï-Bhaï (2005), musique pour le court-métrage d’Olivier Klein (travail en collaboration avec d’autres compositeurs), prix de la meilleure musique de film aux festivals d’Alès, d’Aubagne, du Moviz à Nantes, Lutin de la meilleure musique originale.
  • Le lâche (2011), musique pour le court-métrage de Martin Genty.
  • Dans la peau d’un handicapé (2012), musique originale pour le documentaire d'Equilibre Productions.
  • Les contes de Maldamore (2014), sur un livret de Valérie de la Rochefoucauld, conte musical pour orchestre, chœur d'enfants et solistes, commande de la Ville de Courbevoie. Crée par les élèves et les professeurs du CRC de Courbevoie, sous la direction de Laurent Brack.
  • Bande originale de Finding Gondal, l’histoire des sœurs Brönte (2015), documentaire de Morgan Rauscent.
  • Bande originale d'Eric de Rus, poète de la présence (2018), documentaire d'Emmanuel Querry, CFRT Productions.
  • Bande originale de La fois de nos campagnes (2021), documentaire d'Emmanuel Querry, France TV Studio Productions.

Orchestrations, transcriptions et arrangements

  • Trauermusik de Paul Hindemith (1997) ; réduction pour piano et alto solo.
  • Poissons d’Or de Claude Debussy (2003) pour grand orchestre symphonique, commande de l’Orchestre National de Lyon (ONL) à l’occasion de la semaine de la composition 2003.
  • Prélude VIII de Frank Martin (2005) pour grand orchestre symphonique (projet de fin d'études au CNSMDP).
  • Bastien et Bastienne, opéra de Mozart. Transcription de la partie d’orchestre pour quatuor à cordes (2006) ; commande de la Ville de Courbevoie.
  • Zigeunerweisen (Airs Bohémiens) de Pablo de Sarasate, réduction de la partie d’orchestre pour quintette à cordes (2010), commande de Trans’Art à l’attention de Nemanja Radulovic et les « Trilles du Diable ».
  • Le carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns ; réduction des parties pour 2 pianos pour un seul piano à quatre mains (2011). Commande du festival les « Musicales de Bagatelle ».
  • Danse macabre de Camille Saint-Saëns ; arrangement pour violon solo et quintette à cordes (2011), commande de Trans’Art pour Nemanja Radulovic et les « Trilles du Diable ».

Entretiens (sélection)

Ecrits

En janvier 2018, la revue d'esthétique Pour les sonorités opposées, dirigée par Anthony Girard et Philippe Malhaire publie un long entretien avec Alexandre Benéteau (plus de 22 pages !). L'occasion d'aborder, parfois d'une manière icoclaste tout à fait assumée des sujets tels que la création, le cheminement et la place de l'artiste, les querelles esthétiques de la musique dite contemporaine etc...

Disponible sur le site de l'éditeur en édition papier ou PDF

En juillet 2018, Cyrile Coplan, pour son blog aujourd'hui disparu Musique de film interroge Alexandre. Sont évoqués le métier de compositeur, les processus de création, la musique de film, les outils modernes, les enjeux esthétiques... L'intégralité de cet entretien, téléchargé avant que le blog ne disparaisse est reprise dans ce fichier PDF.

Vidéos

En 2017, Emmanuel Querry réalisait ce portrait d'artiste à l'occasion de l'enregistrement de la suite pour violoncelle Franz Stock par Juliette Salmona au studio Sequenza :

Le 27 juin 2015, Alexandre était l’invité d’Emmanuelle Dancourt aux côtés d’Anne Roumanoff dans l’émission « VIP » sur KTO (à partir de la 26ème minute) :

Contact

Vous ne trouverez pas de formulaire de contact sur cette page, à cause de mauvaises expériences passées (nombreux messages perdus).

L'email reste le moyen le plus simple pour joindre Alexandre (son adresse est formée par son prénom, suivi d'une arobase puis du nom de domaine complet de ce site : c'est à dire prénom AROBASE alexandrebeneteau tout attaché POINT net).
Pardonnez ce jeu de piste destiné à éviter la collecte automatique d'adresse et donc la réception de nombreux courriers indésirables...

Son numéro privé est également facile à trouver (Eure-et-Loir), merci de laisser un message si vous tombez sur le répondeur et de ne pas abuser de ce vecteur ; si vous n'avez rien à vendre vous serez toujours bien accueilli :-)

La page Facebook reste également une possibilité (mais elle est assez peu maintenue).

En dernier recours, le conservatoire de Courbevoie ou l'Ecole Normale de Musique de Paris qui transmettront...